Amsterdam: La dernière Foncedée

Les Chroniques de la Chronic

Saturday, July 15, 2006

Amsterdam: La dernière Foncedée (épisode 12)


C’était un soir pluvieux, ce qui arrive rarement à Los Angeles. Nous étions quatre dans le salon avec un album du Buddha Bar comme accompagnement musical et nous avions envie de fumer. Mais encore une fois, personne n’a été assez intelligent pour racheter des feuilles pendant la journée.

Nous sommes alors confronté à deux options : Sortir dans le froid afin d’aller acheter des petites feuilles à rouler dégueulasses au bout de ma rue (Les OCB sont presque impossible à trouver aux Etats-Unis donc n’oubliez pas vos réserves si vous venez en voyage) et rentrer mouillé et aigri juste avant un séance de fumette OU rester au chaud, avec de la bonne musique et de bons amuses gueules et utiliser une cigarette vide comme pétard. Comme personne ne s’est porté volontaire pour affronter le vent et le froid je commence donc à vider une cigarette, je mélange le tabac et les petits flocons de hashish et je commence à remplir ma cigarette lorsqu’un bouffon dans la salle s’exclame “Tu vas pas rouler la dedans quand même ! On va jamais être défoncé avec le filtre !”. Je l’ai regardé. Longtemps. Mais je n’ai rien dit.

Mais voilà ce que j’aurais dit si mon regard n’avait pas suffit.
Tout d’abord, “Personne t’a demandé de fumer” et “Ta gueule !”. Ensuite je lui aurait fait remarqué que dans les pays pauvres ou les feuilles à rouler coûtent plus chères que les cigarettes, ils font tous comme ça et qu’ils sont tout autant fracassés. J’aurais placé un “T’es vraiment un fils à personne“ avant de continuer à le dévisager et je lui aurais surement demandé de rouler son propre joint si il n’était pas content. Et vu qu’il n’y avait plus de feuilles j’aurais ensuite consenti à lui donner raison (rouler dans une clope c’est vraiment naze) et je l’aurais porté volontaire pour aller se réapprovisionner en feuille. Une fois revenu de son petit voyage vers le tabac du coin je pense que je lui aurais dit “Connard“ et “Merci“ dans cet ordre respectif.

10 Comments:

Post a Comment

<< Home